Fonds GLC C-8 - Fonds Séminaire de Gaspé

Zone du titre et de la mention de responsabilité

Titre propre

Fonds Séminaire de Gaspé

Dénomination générale des documents

  • Document textuel
  • Photographie

Titre parallèle

Compléments du titre

Mentions de responsabilité du titre

Notes du titre

Niveau de description

Fonds

Cote

GLC C-8

Zone de l'édition

Mention d'édition

Mentions de responsabilité relatives à l'édition

Zone des précisions relatives à la catégorie de documents

Mention d'échelle (cartographique)

Mention de projection (cartographique)

Mention des coordonnées (cartographiques)

Mention d'échelle (architecturale)

Juridiction responsable et dénomination (philatélique)

Zone des dates de production

Date(s)

  • 1923-1965 (Création/Production)
    Producteur
    Séminaire de Gaspé

Zone de description matérielle

Description matérielle

13 cm de documents textuels
31 photographies

Zone de la collection

Titre propre de la collection

Titres parallèles de la collection

Compléments du titre de la collection

Mention de responsabilité relative à la collection

Numérotation à l'intérieur de la collection

Note sur la collection

Zone de la description archivistique

Nom du producteur

(1926-1968)

Histoire administrative

En 1923, l’évêque de Gaspé, Mgr F. X. Ross, conclut une entente avec le supérieur général de la Compagnie de Jésus pour fonder un petit séminaire. Il s’occupe de trouver un terrain et d’entamer la construction d’un nouveau bâtiment, alors que la Compagnie s’occupe d’envoyer des jésuites qui assumeront des tâches d’enseignement. Aidés de prêtres séculiers, ce sont quatre jésuites qui entament la première année scolaire du Séminaire de Gaspé, en 1926. Le père Olivier Hudon Beaulieu, s.j. est le premier à occuper le poste de recteur. Les pères Alphonse Hamel, s.j. et Ernest Dastous, s.j. lui succèdent ensuite dans cette fonction.

Au fil des années, le personnel augmente, mais les jésuites éprouvent rapidement des difficultés à fournir le personnel requis par le Séminaire. En 1938, soit douze ans après sa fondation, Mgr F. X. Ross fait le choix de le confier aux Clercs de Saint-Viateur, ce qui marque la fin de l’implication des jésuites dans l'institution. Au cours de ces années, les élèves du Séminaire se sont démarqués dans les concours intercollégiaux, ainsi que dans les domaines des lettres, des sciences et des arts.

En 1947, les Clercs de Saint-Viateur cèdent à leur tour la responsabilité du Séminaire aux pères du diocèse. En 1968, dans le contexte de la réforme du système d'éducation québécois qui donne suite aux recommandations de la Commission Parent (1961-1964), le Séminaire de Gaspé est remplacé par le Cégep de la Gaspésie et des Îles.

Historique de la conservation

Le fonds a été conservé à la Résidence Notre-Dame-de-Montserrat, à Saint-Jérôme, où étaient logées les Archives des jésuites du Canada français (ASJCF), jusqu’à leur déménagement en 2009 dans le nouveau dépôt de la Maison Bellarmin, à Montréal (maintenant les Archives des jésuites au Canada).

Portée et contenu

Le fonds témoigne des pourparlers ayant mené à la fondation, en 1926, du Séminaire de Gaspé par l’évêque de Gaspé, Mgr F. X. Ross, grâce à une entente conclue avec les jésuites. Il documente aussi les activités du Séminaire durant toute la période de cette entente, soit jusqu’en 1938, ainsi que les consultations ayant menées à la fin du partenariat entre l’Évêché de Gaspé et les jésuites. Certains documents, comme un annuaire et les journaux-souvenirs des finissants, datent de la période où le Séminaire était sous la responsabilité des Clercs de Saint-Viateur, puis des pères du diocèse.

Le fonds contient des photographies du bâtiment, de certains membres du personnel et d'élèves du Séminaire, dont deux épreuves où figure René Lévesque, ainsi que de la correspondance, des prospectus annuels, un annuaire, des albums de finissants et un diarium qui témoigne des activités courantes du Séminaire.

Zone des notes

État de conservation

Source immédiate d'acquisition

Classement

Le fonds a été traité et remis en boîte en 2024 en conservant l’essentiel du classement existant, qui a peut-être été mis en place lorsque le fonds était conservé à Saint-Jérôme.

Langue des documents

  • français
  • latin

Écriture des documents

    Note de langue et graphie

    Les documents sont principalement en français. La correspondance est parfois en latin.

    Note de langue et graphie

    Les documents sont principalement en français. La correspondance est parfois en latin.

    Localisation des originaux

    Disponibilité d'autres formats

    Restrictions d'accès

    Des restrictions concernant de l'information personnelle peuvent s'appliquer.

    Délais d'utilisation, de reproduction et de publication

    Des documents peuvent être sujet à des droits d'auteurs.trices. L'utilisation et la reproduction de documents d'archives doivent être effectuées avec l'autorisation écrite des Archives des jésuites au Canada.

    Instruments de recherche

    Un inventaire sur fiches a été réalisé lorsque le fonds était conservé à Saint-Jérôme. Un inventaire au niveau des dossiers a été créé lors du traitement du fonds en 2024 et peut être communiqué sur demande.

    Éléments associés

    Éléments associés

    Accroissements

    Note générale

    Certains documents sont manuscrits.

    Désignations alphanumériques

    C-0008

    Identifiant(s) alternatif(s)

    Numéro normalisé

    Numéro normalisé

    Mots-clés

    Mots-clés - Lieux

    Mots-clés - Noms

    Mots-clés - Genre

    Zone du contrôle

    Identifiant de la description du document

    Identifiant du service d'archives

    Règles ou conventions

    Niveau de détail

    Dates de production, de révision et de suppression

    L'instrument de recherche et l'inventaire au niveau des dossiers ont été créés en mai 2024 par Naomi Mercier, stagiaire, suite au traitement du fonds. Révisé par Patricia Prost, archiviste, 2024-06-05.

    Langue de la description

      Langage d'écriture de la description

        Sources

        Zone des entrées