Martin, Félix, 1804-1886

Zone d'identification

Type d'entité

Personne

Forme autorisée du nom

Martin, Félix, 1804-1886

forme(s) parallèle(s) du nom

    Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

      Autre(s) forme(s) du nom

        Numéro d'immatriculation des collectivités

        Zone de description

        Dates d’existence

        1804-1886

        Historique

        Félix Martin, s.j., est né le 4 octobre 1804, à Auray, France. Après des études chez les jésuites d’Auray, au petit séminaire de Saint-Anne, Père Martin entre au noviciat de Montrouge en 1823. Il devient, en 1826, professeur au Collège Saint-Acheul. La révolution de 1830 en France, qui entraîne la dispersion temporaire des jésuites, force Père Martin à s’exiler en Suisse, où il termine ses études en théologie. Il est ordonné prêtre en 1831. Durant les années suivantes, il séjourne en Espagne, France et Belgique.

        Père Martin se dirige ensuite vers l’Amérique du Nord. Il arrive à Montréal, avec un groupe de jésuites invités par Monseigneur Bourget, avec l’objectif de restaurer la Compagnie de jésus au Canada. En 1844, il est nommé supérieur des jésuites du Bas-Canada. Il fonde ensuite le Collège Sainte-Marie, à Montréal, où il assume les fonctions de procureur, de préfet des études et de professeur suppléant. Dès lors, il mit sur pieds les archives du Collège Sainte-Marie, regroupant ainsi les documents d’archives jésuites précédent la suppression jésuite de la fin du dix-huitième siècle. Ces efforts l’ont mené à se pencher sur les Relations des jésuites, où il contribua à la réédition. Ce projet est complété à Québec, en 1858. Père Martin publia également Missions du Canada : les Relations inédites de la Nouvelle-France, qui regroupait un ensemble de relations rédigées entre 1672 et 1679, qui n’avaient jamais été publiées.

        Ayant des connaissances architecturales et des compétences en dessin technique, Père Martin participe au développement de plans de bâtiments religieux. Il dessine alors des plans de différentes constructions, dont la façade de l’Église Saint-Patrick, à Montréal. Son nom est également associé à la confection de l’Église Saint-François-Xavier à Kahnawà:ke.

        Père Martin retourne en France en 1861, pour recevoir des traitements oculaires. Il n’est jamais revenu au Canada, comme il le souhaitait. Il décéda à Paris en 1886.

        Lieux

        Statut légal

        Fonctions et activités

        Textes de référence

        Organisation interne/Généalogie

        Contexte général

        Zone des relations

        Entité associée

        Collège Sainte-Marie (1848-1969)

        Identifier of related entity

        Type de relation

        hiérarchique

        Dates de la relation

        Description de la relation

        Zone des points d'accès

        Mots-clés - Sujets

        Mots-clés - Lieux

        Occupations

        Zone du contrôle

        Identifiant de notice d'autorité

        Identifiant du service d'archives

        Règles et/ou conventions utilisées

        Statut

        Niveau de détail

        Dates de production, de révision et de suppression

        Langue(s)

          Écriture(s)

            Sources

            Notes de maintenance